•  

    TotalTheaterTreffen : l'esbrouffe linguistique !

             En novembre avait lieu le TotalTheaterTreffen (TTT), premier festival théâtral

             de la Grande Région. Le NEST de Thionville annoncait pour l'occasion  :

     

     

    « Chaque jour, des milliers de personnes traversent les frontières pour le travail, le plein d’essence ou les courses. Mais est-ce la seule chose qui nous unit ?

    Partageons-nous également un imaginaire, une même curiosité artistique ?

    C’est le pari que nous lançons : plus de deux semaines de programmation bilingue avec des troupes venues de Rhénanie-Palatinat, de Sarre, de Lorraine, de Wallonie et du Luxembourg. »

    Super, un festival de la GRANDE REGION avec quatre pays mais seulement deux langues !
    Rien de neuf sous le piètre soleil thionvillois, où l'on continue d'ignorer superbement
    le luxembourgeois, pourtant langue historique de Thionville et seule langue nationale transfrontalière de ladite GRANDE REGION. Quand on sait que ce festival est largement subventionné par des fonds européens, on peut se poser des questions sur les beaux discours des mêmes instances européennes sur le nécessaire plurilinguisme au sein de l'Europe.

    Flott, e Festival vun der Groussregioun mat véier Länner awer nëmmen zwee Sproochen!
    Näischt neies ënner der bleecher diddenuewer Sonn, wou wäider d'lëtzebuerger Sprooch ëmmer vergiess gëtt, obwuel si d'historesch Sprooch vun der Stad Diddenuewen ass, an och di eenzeg iwwergrenz Nationalsprooch vun der sougenannter Groussregioun.


    Prima, ein Festival der GROSSREGION mit vier Ländern aber  nur zwei Sprachen!
    Nichts neues unter der schwacher diedenhofer Sonne, wo weiterhin die luxemburger Sprache immer vergessen wird, obwohl sie die historische Sprache der Stadt Diedenhofen ist, und auch die einzige grenzüberschreitende Nationalsprache von der sogenannte GROSSREGION.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires