•  

    Dem Yoda seng Wënsch - les voeux de Yoda

     

    Op dem Fratzbuch vum Hervé Atamaniuk  gesinn....

    Vu sur la page Facebook d' Hervé Atamaniuk....


    votre commentaire
  •  

    "De Jas"! Eng éisleker Legend

    déi éischt lëtzebuergesch graphesch Novel, inspiréiert

    vun enger Geschicht aus dem "Sagenschatz des Luxemburger Landes"

    vum Nicolas Gredt, ass grad erauskomm. 

    Dir kënnt d'Buch an de lëtzebuerger Bicherbutteker  kafen oder et iwwert de Site 

    www.insitu-creation-edition.com   bestellen.

    Iddi a Szenario: Jean-Louis Schlesser
    Adaptatioun an Zeechnungen: Marc Angel
    Format 21 X 28 cm, 120 Säiten
    Sproochen: Franséisch/Lëtzebuergesch (2 Versiounen)

    Präis 16 €
    ISBN 978-99959-716-9-4 (franséisch)
    ISBN 978-99959-716-8-7 (lëtzebuergesch)

    Il était la terreur qui frappe là où on ne l’attend pas. Il était méchant, féroce et farceur.

    Grands et petits, maîtres et serviteurs, curés et notables, tous avaient peur de lui.
    Voici l’histoire de celui qu’on appelait …

     

    "Le Yas"! Une légende des Ardennes luxembourgeoises

    vient de paraître.
    Il s'agit du premier "roman graphique" édité au Luxembourg.

    La version française a été pré-publiée dans l'hebdomadaire "Le Jeudi" entre 2013 et 2015.

    Vous trouverez l'ouvrage en librairie au Luxembourg, mais vous pouvez également le commander

    via le site www.insitu-creation-edition.com

    Idée et scénario : Jean-Louis Schlesser
    Adaptation et dessins : Marc Angel
    Format 21 X 28 cm, 120 pages
    Langues : Français/Luxembourgeois (2 versions)
    Prix 16 €

    ISBN 978-99959-716-9-4 (français)
    ISBN 978-99959-716-8-7 (luxembourgeois)

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    D' Ugrëffer vum 13. November zu Paräis hunn di meescht Themen vun regionale Walkampf (dee mol kee richtege war...) an de Schiet gedriwwen.

    Dozou gehéiert och d' Thematik vun der fränkecher Sprooch, obwuel Villes an de Medie vun däer geschriwwen a geschwaet gouf, besonnesch zënter der metzer Demonstratioun vum 24. Oktober 2015.

    Vun all deene Lëschten, déi sech fir d' Regionalwale vun Dezember presentéieren, sinn der nëmmen 2 déi den Thema Regionalsprooch op hire Walkampfziedelen erwänen :

     

    • D' Lëscht « Non à l'ACAL – Oui à nos régions », eng Koalitioun vu véier Organisatiounen.

    Wann ënner der Rübrik Elsass kloer vum Ënneriicht vun der elsässescher Sprooch (« l'enseignement de l'allemand et de l'alsacien » ) erwänt gëtt, ass nach ëmmer d'Ried vun « le dialecte et l'allemand standard » ënner der Rübrik Lotréngen. Wann Organisatioune vu Lotréngen, déi sech virbrangen als Verteideger vun der Regionalidentitéit na net mol am Stand sinn d'Regionalsprooch mat sengem eegen Numm ze nennen (Platt oder francique), an si als « Dialekt » ze bezeechnen, kann een dat nëmmen erkloeren mat der Präsenz, am Kader vun dëser Koalitioun, vum « Parti des Mosellans – Partei der Mosellothringer (op däitsch geschriwwen !!!) », dee wierklech e Problem mam Platt schéngt ze hunn, an deenn alles schéngt ze ënnerhuele fir nëmmen d' däitsch Sprooch ze ënnerstëtzen.

     

    • Sengersäits huet d' Lëscht « L'énergie nouvelle », och eng Koalitioun vu véier Organisatiounen, eng vill méi monter Duerstellung vun der Villsproochkeet a vum Multikulturalismus vun der zoukënfteg Mega-Géigend : « ...situé au coeur de l'Europe, avec ses langues régionales et ses identités affirmées,... ».

     

    E Rot vum BLOG FRANCIQUE fir de 6. Dezember : wält géint d' Auslännerfeindlechkéit a fir d'Villfalt vun de Sproochen an de Kulturen,  a fir friddlech Zesummeliewen.

     

     

    Les attaques du 13 novembre à Paris ont placé la majorité des thèmes de la campagne électorale ( qui n'en était pas vraiment une...) sous l'éteignoir.

    La thématique du francique n'y échappe pas, malgré qu'elle ait fait couler beaucoup d'encre et de salive, notamment depuis la manifestation du 24 octobre 2015 pour le francique à Metz.

    Des nombreuses listes se présentant aux Régionales de décembre, seules 2 mentionnent la question des langues régionales sur leur feuillet de présentation électorale.

     

    • La liste « Non à l'ACAL – Oui à nos régions », une coalition de quatre organisations.

    Si, sous la rubrique concernant l'Alsace, il est clairement fait état de « l'enseignement de l'allemand et de l'alsacien », la rubrique concernant la Lorraine évoque « le dialecte et l'allemand standard ». Quand des organisations se targuant de défendre l'identité lorraine ne sont même pas capable d'appeler la langue régionale par son nom ((Platt ou francique) et se contentent de le désigner par « dialecte », l'on ne peut expliquer ce paradoxe que par la présence, au sein de cette coalition, du « Parti des Mosellans – Partei der Mosellothringer (en allemand dans le texte!!!) » qui semble vraiment avoir un problème avec le francique, et qui semble mettre tout en branle à la seule fin de soutenir la langue allemande.

     

    • De son côté, la liste « L'énergie nouvelle », également une coalition de quatre organisations, donne une représentation bien plus saine du multilinguisme et de la multiculturalité de la future méga-région : « ...situé au coeur de l'Europe, avec ses langues régionales et ses identités affirmées,... ».

     

    Un conseil du BLOG FRANCIQUE : ce 6 décembre, votez contre le racisme, pour la pluralité des langues et des cultures et pour la coexistence pacifique.

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires