•  

    C'est la première fois dans l'histoire qu'une manifestation revendicative pour le Platt, la langue francique, est organisée en France.Toutes les personnes locutrices du Platt, toutes les personnes attachées à la pluralité, au respect et à la reconnaissance des langues et cultures en France ont rendez-vous le samedi 24 octobre à 15h Place de la Préfecture à Metz

    Voir communiqué de presse  en fin d'article :

    Fir d'éischt Kéier an der Geschicht gëtt fir d' Rechter vun eiser ural Sprooch, de Platt, a Frankräich demonstréiert. All di Leit, déi dës Sprooch nach op der Zong hunn, all di Leit déi fir d'Villfältegkeet, de Respekt an d'Unerkennung vun de Sproochen an de Kulturen a Frankräich stinn, hu Rendez-vous de Samschdeg 24. Oktober 15Auer op der Place de la Préfecture zu Metz.

    D'Pressenanzeig ass lei ënnen :

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Rando "op dem Orchideëwee".

     

    Well ass di Zäit wou d'Orchideën an eiser Regioun, eng Zort no der aner, bléien.

    Profëtéiert fir ze spadséieren op dem Orchideëwee vu Montléch (Lotréngen, am Dräilännereck, e puer Kilometer vu Schengen).

    De Wee befënnt sech an enger herrlecher Natur, zënter den nonzeger Joeren Nationalreserv klasséiert.

    Wierklech schued datt de « Conservatoire des Sites » an d' « Maison de la Nature » der Sprooch

    vun der Regioun iwwerhaapt keng Plaz op hire villsproocheg Schëlder ginn.

    http://www.maisondelanature.eu/

     

    Espèce après espèce, les orchidées sont en train de fleurir en cette saison.

    Profitez-en pour emprunter le sentier des orchidées de Montenach (Moselle, Pays des Trois Frontières, à quelques km de Schengen).

    Le chemin de randonnée se trouve dans une nature magnifique, classée Réserve Nationale depuis les années quatre-vingt dix.

    Vraiment dommage que le« Conservatoire des Sites » et la « Maison de la Nature » n'accordent

    absolument aucune place à la langue de la région sur leurs panneaux d'affichage multilingues.

    http://www.maisondelanature.eu/

     

    Rando "op dem Orchideëwee".


    1 commentaire
  •  SCHENGEN et son monument 

    Les «Accords de Schengen», s'ils ont changé positivement la vie des habitants du Dräilännereck (le Pays des Trois Frontières) avec une véritable liberté de circulation « interne » autrefois largement laissée au gré de douaniers sourcilleux et de formalités tâtillones, n'en constituent pas moins une catastrophe humaine pour les candidats à l'exil et demandeurs d'asile avec la constitution d'une « Europe forteresse » cadenassée : 20.000 personnes sont mortes pour avoir voulu accéder à notre Eldorado européen.

    Lors de la Marche pour la Liberté Strasbourg-Bruxelles (mai-juin 2014) qui s'est arrêté à Schengen, le monument des Accords a été symboliquement entouré de barbelés (cf photo).

    Ce que beaucoup ne savent pas, c'est que le pilier central de ce monument est orné d'un texte en luxembourgeois (cf photo). La langue de Robert Schuman est suffisamment vivante pour trôner au coeur de ce monument alors que, scandaleusement, le luxembourgeois ne bénéficie d'aucun droit officiel européen, hormis celui d'être déclarée «lesser used language»!

    De schengener Vertrag huet d'Liewe vun den Awunner vum Dräilännereck positiv verännert mat der Verwierklechung vun enger richteg intern Reesfräiheet. Parallel derzou ass dëse Vertrag eng mënschlech Katastroph fir Flüchtlingen an Asylbewerber mat dem Opbau vun enger «Festung Europa» : 20.000 Persounen hunn hirt Liewe verluer well si an eisen europäischen Eldorado rakomme wollten.

    Am Kader vum Fréijoersmarsch fir Fräiheet (Mee-Juni 2014) ass de schengener EU-Monument symbolesch mat Stacheldrot ëmgewéckelt ginn (cf Bild).

    Wat vill Leit net wëssen ass, datt de Mëttposcht vun dësem Monument en Text op Lëtzebuergesch enthält (cf Bild). D'Sprooch vum Robert Schuman ass lebendeg genuch fir um Häerz vun dësem Monument ze stoen. Awer Lëtzebuergesch huet net de geréngsten offizielle Recht an Europa, ausser deen als «lesser used language» genannt ze ginn!

    SCHENGEN et son monument

    votre commentaire
  •  LES SPRITZ

    Décembre reste la période la plus propice à la confection des SPRITZ. Un petit rappel cependant pour la petite histoire. Fin des années 70, les SPRITZ n'étaient plus guère consommés dans le pays thionvillois hormis dans quelques rares familles perpétuant la tradition. Il était par exemple absolument impossible d'en trouver en boulangerie pour les fêtes de fin d'année. A l'école maternelle de Kɶnigsmacker, pionnière à l'époque en matière de prise en compte de la culture francique, une aide-maternelle -Mme Henriette Christ- a eu l'idée géniale de relancer cette tradition en proposant à la vente des dizaines de kilos de SPRITZ au bénéfice de l'école. Le succès fut fulgurant et l'année suivante, de nombreuses écoles prirent le relais. Ce n'est qu'ensuite qu'on commença à en trouver en vente en boulangerie. Le nombre de familles s'attelant à la préparation de cette spécialité hivernale fut démultiplié de façon spectaculaire. Un tiers de siècle plus tard, la confection des SPRITZ demeure un grand classique en Moselle francique pour les fêtes de fin d'année.

     

     

     

     

    Une recette de SPRITZ (merci Claudine S. !)

    Ingrédients:

    • 500g de farine bio

    • 3 ɶufs de poules élevées en plein air

    • 250g de beurre bio

    • 250g de sucre roux en poudre

    • 1 sachet de levure

    • 1 sachet de sucre vanillé bio

    • 250g de noix de coco râpée

    Mélanger à la main le beurre (préalablement laissé à température ambiante) et le sucre pour obtenir une pâte homogène et lisse. Ajouter les jaunes d' ɶuf, le sucre vanillé, la levure et la noix de coco râpée.

    Ajouter plus progressivement un peu + de la moitié de la farine, puis incorporez doucement les blancs d' ɶuf montés en neige, puis ajouter le reste de la farine. La boule de pâte obtenue doit être homogène et assez ferme. La mettre au frigo jusqu'au lendemain.

    Le lendemain, la pâte sera dure. La passer à la machine en choisissant plutôt une forme de sortie étoilée.

    Poser les SPRITZ ainsi obtenus sur des plaques couvertes de papier sulfurisé.Enfournez et laisser cuire quelques minutes au four à 180°. Bien surveiller la cuisson, surtout si vous travaillez avec plusieurs plaques.

    Loosst iech et gutt schmaachen! Bonne dégustation !


    votre commentaire
  •  Rando "Quartzitwee" à Sierck.

    Le blog "Francique" a décidé de publier de temps à autre des articles consacrés aux chemins de randonnée dans l'espace francique, non pas pour se substituer aux guides, blogs et topos existants, mais simplement pour donner envie d'arpenter les sentiers trop méconnus de cet espace transfrontalier. En bas de chaque article, un petit carnet photo sera consacré à la randonnée.

    On commence par un parcours facile d'une heure environ dans les quartzites de Sierck-les-Bains, en Moselle (Dräilännereck).

    Laissez-vous indiquer le début de la balade par l' " Office du Tourisme de Sierck " (03 82 83 74 14) ou renseignez-vous auprès du "Conservatoire des Sites Lorrains" à Montenach (03 82 83 20 58) qui gère ce site protégé.

    Le quartzite est assurément la pierre caractéristique de Sierck. Il suffit pour s'en rendre compte de regarder (et de visiter !) le superbe chateau-fort et déambuler dans les venelles médiévales.

    Le sentier des quartzites de Sierck a son épicentre à l'emplacement d'une carrière de quartzite dont l'exploitation a été abandonnée depuis les années soixante. Ces carrières fournissaient en pavés de quartzite la ville de Metz (et même Paris: dépavage en ...mai 1968 !). Mais le quartzite servait déjà aux hommes de la préhistoire comme en témoignent les découvertes de nombreux bifaces.

    Le sentier a été créé par des bénévoles il y a une quinzaine d'années, puis finalisé et rendu accessible grâce à un chantier de réinsertion sociale, avec notamment la création d'un pont surplombant la « montlécher Baach », le seul cours d'eau de Moselle classé « torrent ».

    Chemin faisant, vous pourrez contempler la très rare végétation de plantes acidiphiles. Si vous avez de la chance, vous croiserez la flèche bleue du vol de l' « Äisvull » (martin-pêcheur) et si vous en avez encore davantage, verrez à l'oeuvre un « Waassermärel » (cincle plongeur). Vous verrez des fronts de taille et des pierriers de quartzite ainsi que des infrastructures liées à la faïencerie de Sierck (XIXème), notamment la "Schläifmill". Si vous randonnez avec de jeunes enfants, soyez bien attentifs lors de la partie descendante de la boucle.

    Le sentier est pourvu d' intéressants panneaux d'information multilingues, mais aucun mot en langue régionale francique luxembourgeoise n'y figure, malheureusement...

    Bonne balade.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique